un-chat-et-un-chien-jouent-ensemble

Les muscles des chiens et des chats leur assurent puissance et souplesse

 

 

Le système musculaire des chiens et des chats

Les muscles sont formés de fibres rattachées au système nerveux. Ils se contractent et permettent de soutenir les articulations et de bouger le membre auquel ils sont liés. Le corps des animaux contient plusieurs types de muscles qui sont répartis de la tête aux pieds.

Ces muscles sont responsables de la posture, de l’équilibre, du mouvement, ainsi que du fonctionnement des organes internes, comme le système digestif ou le cœur. Il est amusant de noter ici l’étymologie du terme « muscle » : il provient du latin « musculus » qui signifie « petite souris* » …

Les chiens et les chats ont des structures musculaires qui diffèrent en proportions et en usages. Les muscles du chat le rendent particulièrement agile et précis dans ses mouvements. Ils lui donnent la possibilité de sauter jusqu’à cinq fois la longueur de son corps ou de faire une chute d’une hauteur importante sans se blesser. Quant au chien, ses muscles lui donnent la force et l’endurance pour parcourir de longues distances ou pour certaines races ( comme le lévrier, le Dobermann ou le Dalmatien ) de courir très rapidement sur de courtes distances.

 

Les muscles chez le chien

Les chiens qui font des compétitions de sport (comme l’Agility ou le Canicross) et ceux qui travaillent (comme les chiens de traineau, les chiens policiers ou les chiens de troupeaux) ont des muscles particulièrement développés. Les muscles des membres antérieurs du chien ( les épaules et les pattes avant), et ceux des membres postérieurs (la croupe et les pattes arrières) sont les principaux groupes de muscles locomoteurs. Dans l’ensemble, les chiens ont entre 200 et 400 muscles, quelle que soit la race.

Quelques caractéristiques des muscles du chien :

  • Certains chiens ont plus de 50 muscles dans les oreilles
  • Le plus grand nombre de muscles se trouvent dans la partie avant du squelette, ce qui leur donne une puissance physique et une force de traction importantes.
  • Le masséter est un muscle situé au niveau de la mâchoire. Il est très développé chez certaines races comme le Staffordshird bull terrier, le Berger allemand ou le Rottweiler, réputés pour avoir une morsure très puissante.
  • La taille et la forme des muscles des chiens sont très variables d’une race à l’autre et actuellement, 335 races de chien sont reconnues.
  • Les races de chiens dites « plus musclées » ou dont la masse musculaire est la plus importante sont : l’Américan bully, le Staffordshird bull terrier, le Rottweiler, le Cane Corso, le Bouledogue Américain, le Dogue argentin, le Pitbull Américain et le Boxer.

 

Les muscles chez le chat

Le système musculaire du chat comporte plus de 500 muscles très élastiques et toniques. Les muscles de son dos sont extrêmement puissants et souples. Ils lui permettent de prendre des positions en torsion, ou de faire tourner son corps à 180° pour atterrir sur les pattes lors d’une chute. En effet, lorsqu’un chat tombe, il peut effectuer jusqu’à trois rotations simultanées de son squelette et cela lui permet de retomber sur ses pattes.

Voici d’autres caractéristiques des muscles du chat :

  • À ce jour, environ 90 races de chats sont reconnues officiellement. Mais malgré leurs différences, leur squelette et groupes musculaires sont assez identiques.
  • Les muscles très développés des pattes arrière des chats leur permettent
    • des accélérations subites
    • de sauter à plus de 2 mètres de haut sans élan
    • d’atteindre plus de 1,50 mètre en saut horizontal.
  • L’élasticité des muscles et des articulations permet aux chats d’atterrir en souplesse après un saut d’une grande hauteur.
  • Les muscles de la queue du chat lui permettent de modifier son centre de gravité, ce qui lui donne un équilibre et une agilité remarquables en toutes situations.

 

Les douleurs musculaires et le renforcement musculaire chez les chiens et chats

Le système musculaire des chiens et des chats est composé de tissus reliés au système nerveux, au squelette, à la peau et aux muscles entre eux. Parmi les pathologies liées aux muscles des animaux de compagnie, il y a notamment :

  • les troubles de la locomotion : l’animal boite, rigidité ou faiblesse des membres…
  • les troubles de l’équilibre : l’animal ne marche pas droit, semble tourner en rond, perd l’équilibre…
  • les troubles de la coordination : le cycle locomoteur n’est pas fluide, l’animal a du mal a coordonner ses mouvements et semble désorienté

 

Les douleurs musculaires chez l’animal de compagnie

Les troubles des muscles de l’appareil locomoteur sont fréquents chez les animaux de compagnie, et plus particulièrement chez les grands chiens, les chiens actifs et les chats qui vivent partiellement à l’extérieur. Les problèmes qui engendrent des douleurs musculaires chez les animaux sont notamment :

  • la raideur musculaire : l’animal a une douleur ou une gêne lors de la flexion ou de la rotation d’un membre. Sa foulée perd en amplitude.
  • l’affaiblissement musculaire : l’animal a du mal à rester debout sans bouger. Il a aussi du mal à courir, à faire de longues promenades ou à monter des escaliers. Ses mouvements paraissent déséquilibrés et désordonnés.
  • les spasmes : le membre semble pris de soubresauts incontrôlables ou de crampe
  • la myosite des muscles masticateurs chez le chien : une affection inflammatoire qui touche particulièrement les muscles de la mastication et qui apparait spécifiquement chez les chiens qui ont des muscles de la mastication très développés.
  • la dystrophie musculaire : une maladie héréditaire liée au chromosome X qui atteint en général de grands chiens mâles.
  • les déchirements, les élongations ou les contusions de muscle dus à un exercice physique intense, plus communs chez le chien sportif et le chien qui travaille.

 

Le renforcement musculaire chez le chien

Pour améliorer ou maintenir la bonne santé musculaire du chien, il est conseillé de développer sa masse musculaire grâce au mouvement. Un exercice physique régulier et adapté à l’animal renforcera ses muscles et son squelette, réduisant ainsi les risques d’accident. Parmi les activités physiques bénéfiques pour les muscles du chien, il y a notamment :

  • les longues balades sur un sol terreux ou sablonneux. Elles permettent de le muscler en douceur sans brutaliser ses articulations
  • le jogging, pour les amateurs de course à pied qui ont un chien de taille moyenne à grande. Le rythme de l’exercice doit être progressif et prendre en compte l’état de santé général de l’animal. L’activité doit être adaptée à sa morphologie ainsi qu’à son envie de courir.
  • l’Agility ou le parcours d’obstacle, un sport canin ludique qui améliore également la communication entre le chien et maitre.
  • la natation ou les jeux dans l’eau. Tous les chiens n’aiment pas l’eau, mais certains ( comme le Terre-Neuve, le Labrador ou le Golden ) en raffolent. C’est un excellent moyen de leur faire dépenser le trop-plein d’énergie et de renforcer tous leurs muscles avec très peu de risques d’accidents ou de troubles musculaires.
  • le frisbee, qui renforce les muscles qui servent à sauter et à courir. Cette activité amuse tous les chiens qui aiment rapporter, quel que soit leur gabarit.

Le sport pour le renforcement musculaire du chien doit s’accompagner d’une nourriture de qualité, équilibrée et adaptée à l’âge de l’animal et à ses besoins. Une carence en calcium et vitamine D peut affaiblir les capacités musculaires d’un chien ou aboutir à des blessures. Aussi, des suppléments alimentaires reconnus pour soutenir le système musculaire, comme le CBD pour animaux, peuvent également prévenir les risques de lésions musculaires et aider à la récupération physique après l’effort.

 

Le CBD pour animaux pour remédier aux douleurs musculaires

Les chiens sportifs ou de travail utilisent le CBD pour faciliter la récupération musculaire entre les entraînements ou après un événement sportif. Le CBD accélère également la récupération après une blessure ou un choc physiques en optimisant la synthèse des protéines dans le tissu musculaire et en réduisant les niveaux de cortisol. Le cortisol est une hormone qui joue un rôle anti-inflammatoire et aide à réguler le sommeil.

 

Les propriétés bénéfiques du CBD pour chat et du CBD pour chien pour le système musculaire

  • Anti-inflammatoire : il soulage l'inflammation sans compromettre les temps de récupération.
  • Antidouleur : en réduisant l’inflammation, il réduit la douleur qui l’accompagne.
  • Antioxydant : en détruisant les radicaux libres qui provoquent la détérioration des tissus, le CBD a un rôle de prévention et d’équilibrage qui permet à l’animal de conserver ou de booster sa santé musculaire.

 

L’huile de CBD pour animaux est bonne pour les muscles

L’huile de CBD pour chiens et l’huile de CBD pour chats : sont des huiles conçues spécialement pour les animaux de compagnie. Le cannabidiol, ou CBD, est une substance naturelle et non toxique trouvée dans le chanvre. Elle ne crée aucune dépendance et qui n’induit pas d’euphorie.

Le CBD utilisé dans la fabrication des huiles au CBD pour animaux est à spectre large et ne contient pas de THC, la molécule psychoactive du cannabis. Le CBD à spectre large bénéficie de tous les avantages de l’effet d’entourage des terpènes et des cannabinoïdes présents dans le chanvre, car il permet aux différents éléments naturels de travailler en synergie, utilisant les propriétés thérapeutiques de la plante à leur plein potentiel.

L’utilisation de l’huile de CBD pour animaux est légale en France, en Europe, aux USA et au Canada, ainsi que dans plusieurs pays d’Amérique du Sud et d’Asie.

En général l’huile de CBD se consomme de façon quotidienne, mais elle peut être administrée à des moments particuliers comme après un effort ou bien une activité physique pour soulager les muscles et préparer efficacement la récupération musculaire.