Tout comme l’homme, le chien peut souffrir de dépression

Bien-être animal : prendre en main la dépression canine

La dépression est une maladie susceptible d’affecter l’animal et son bien-être à divers niveaux. Il est bon de savoir reconnaître ces manifestations et d’y réagir.

 

Quelques symptômes de la dépression canine

La dépression* de votre chien peut entraîner des troubles de son comportement :

  • un sommeil perturbé. Un chien adulte dort en moyenne 13 heures par jour. En cas de dépression, cette durée peut s’allonger jusqu’à 20 heures.
  • Un manque d’appétit, de la boulimie et des vomissements,
  • des réactions cutanées, comme l’eczéma qui, tout comme chez l’homme, peut s’interpréter chez le chien comme un signe de grande anxiété ou de tristesse,
  • des changements de comportements. Votre quadrupède peut devenir un « casseur », se lécher les pattes, pousser des soupirs et des gémissements.

Tous ces signes peuvent cependant traduire d’autres pathologies que la dépression chez le chien. Dans tous les cas, une consultation vétérinaire s’impose lors de tels symptômes.

 

Identifier les causes de la dépression du chien

  1. La solitude : le chien, domestiqué depuis environ 30 000 ans, est avant tout un animal qui s’épanouit en compagnie. La perte ou la séparation (de son compagnon chien, d’un humain dont il est proche et auquel il est habitué) peuvent être vécues comme un traumatisme affectif et provoquer une grande tristesse.
  2. La perte de repères habituels : un déménagement, l’arrivée d’un autre animal de compagnie ou d’un autre humain dans le foyer peut également désorienter l’animal et empiéter sur son bien-être.
  3. La douleur : parfois chronique, elle peut affecter le chien, jusqu’à entraîner chez lui des troubles forts, susceptibles de s’apparenter à des symptômes dépressifs.
  4. L’empathie : la dépression ou la tristesse d’un adulte proche du chien peut aussi être ressentie par l’animal.

Quelles solutions contre la dépression canine ?

  1. Rapprochez-vous de votre chien : un chien déprimé a avant tout besoin d’une présence affective proche. Caressez-le, proposez-lui une promenade, jouez avec lui. Parlez-lui si vous vous en sentez capable. Une proximité physique et affective sera la clé pour résoudre le problème.
  2. La prise en charge médicale : face à un chien apathique, n’hésitez pas à consulter un spécialiste. Les vétérinaires sont là pour vous aider à comprendre la situation et à agir médicalement si besoin.
  3. Le recours aux traitements alternatifs : des véto-psychologues ou même des véto-phytothérapeutes vous accompagneront vers des approches globales et naturelles du bien-être animal et pourront vous proposer des solutions douces et diversifiées. Le marché offre actuellement une vaste gamme d'anti-stress pour chien qui pourront vous convenir. Les huiles essentielles, utilisées en petites quantités, ont aussi des effets relaxants sur l’animal. L’huile de CBD pour animaux se révèle également efficace pour détendre un chien angoissé ou stressé.

 

Votre chien vous semble abattu ? Tout n’est pas perdu ! Rappelez-vous surtout qu’il a avant tout besoin de vous et que vous êtes la clé de son bien-être.

 

CBD pour chiens

 

 

Les informations et produits présentés sur ce site ne sont pas destinés à un usage médical. Demandez toujours conseil à un vétérinaire pour toute question relative à un problème de santé de votre animal.