Dysplasie hanche chien

Comment prendre en main la dysplasie de la hanche du chien ?

La dysplasie de la hanche est une pathologie parfois héréditaire qui s’accompagne le plus souvent de douleurs articulaires ainsi que de douleurs musculaires aux environs des hanches et du col du fémur.

 

Dysplasie de la hanche : ce qu’il faut savoir

Certaines races sont plus touchées

Le poids, une croissance ultrarapide ou encore des facteurs génétiques* prédisposent certaines races de chiens à une dysplasie de la hanche. C’est le cas du Bouvier bernois, mais aussi du Labrador, du Retriever ou du Berger allemand. L’apparition de ce handicap est indépendante de l’âge et peut même se manifester malheureusement chez de très jeunes animaux. Chez le chien plus âgé, cette pathologie peut également s’accompagner d’arthrose.

Conseils pour reconnaître la dysplasie de la hanche chez le chien :

La dysplasie de la hanche ne s’accompagne pas toujours de sensations douloureuses. Mais l’inconfort existe bel et bien. Un chien victime de dysplasie de la hanche se caractérise par un balancement accentué de l’arrière-train pendant ses déplacements, par des boiteries, ou encore, au moment de la course, par des mouvements peu synchronisés des pattes. Lorsque la douleur s’installe, le chien cherche à compenser par d’autres muscles, comme ceux du poitrail qui sont souvent extrêmement développés par rapport à ceux d’un chien non porteur de ce handicap**.

 

Dysplasie de la hanche : zoom sur sa prise en charge

Les interventions chirurgicales

La dysplasie de la hanche doit être prise en charge médicalement pour assurer une certaine mobilité au chien malade, tout comme pour gérer la douleur. Dans les cas de dysplasies détectées très tôt, le vétérinaire peut proposer de pratiquer une double ou triple ostéotomie du bassin ***. Pour les dysplasies déjà bien installées et très handicapantes, la pose de prothèse de hanche est une intervention coûteuse, mais aux résultats très satisfaisants. Cette deuxième option est cependant déconseillée chez les gros chiens, du fait de leur poids susceptible d’endommager la prothèse.

L’aide précieuse de la médecine alternative :

Un chien victime de dysplasie de la hanche risque de développer d’autres pathologies par une trop forte sollicitation de certains muscles pour compenser la défaillance de la hanche. Le travail de l’ostéopathe ou du physiothérapeute permet de limiter l’apparition de douleurs articulaires ou de douleurs musculaires. Lorsque la douleur s’installe, pensez également aux compléments alimentaires qui contiennent du CBD pour animaux ****, antidouleurs reconnus et efficaces pour soulager l’animal.

 

Dysplasie de la hanche : l’hygiène de vie qui peut prévenir

Limitez l’effort physique

Lorsque vous possédez un chien d’une race encline à développer cette pathologie, ou que votre vétérinaire en a déjà détecté un début, pensez à ne pas surinvestir votre chien. Si tous les chiens ont besoin d’activité et de faire des promenades, privilégiez cependant des terrains peu accidentés et des temps d’exercices courts. Pensez également à aménager les espaces de l’habitat pour limiter les sollicitations de l’arrière-train du chien.

Optez pour un régime alimentaire adapté

La progression de la dysplasie, tout comme l’arthrose, peut être limitée grâce à une alimentation adaptée, riche en chondroprotecteurs qui protègent les cartilages et les articulations de l’animal. De même, préférez une nourriture naturelle à celle industrielle. Cette dernière, plus pauvre en agents nutritifs et plus riche en graisse, n'apporte en effet aucune valeur diététique à votre animal et risque de favoriser son surpoids, très contre-indiqué dans les cas de risques dysplasiques.

 

Traitement au cannabis pour chien

 

 

Les informations et produits présentés sur ce site ne sont pas destinés à un usage médical. Demandez toujours conseil à un vétérinaire pour toute question relative à un problème de santé de votre animal.