dysplasie de la hanche

Comment gérer la dysplasie de la hanche du chat ?

La dysplasie de la hanche est une malformation au niveau des articulations de la hanche qui empêche cette dernière de se développer normalement.

 

Quels sont les signes de la dysplasie de la hanche ?

Des déplacements qui doivent alerter

La dysplasie de la hanche n’est, dans les premiers temps, pas douloureuse mais plutôt inconfortable. Une hanche mal stabilisée entraîne une démarche chaloupée ou, pendant la course, des pattes arrière qui s’actionnent en même temps. Il est également possible de remarquer des raideurs musculaires lorsque votre chat cherche à monter des marches.

Des particularités physiques à ne pas ignorer

Le développement physique du chat dysplasique est rapidement influencé par la pathologie. Pour compenser l’inconfort d’une dysplasie de la hanche, d’autres muscles et parties du corps se trouvent anormalement sollicités au quotidien. À l’inverse, les muscles de la zone de l’arrière-train travaillent peu et ont tendance à fondre, laissant pointer les os de la hanche.

 

Quels chats sont plus susceptibles de développer une dysplasie de la hanche ?

Une pathologie héréditaire

Comme il s’agit d’une maladie héréditaire, de nombreux félins en sont victimes sur plusieurs générations. Sachez aussi que cette malformation est déjà visible sur les radiographies dès les premiers mois de vie du chaton. N’hésitez donc pas à faire examiner votre petit matou le plus tôt possible à ce sujet pour prévenir d’éventuels problèmes dans le futur.

Quelles races sont les plus ciblées par la dysplasie de la hanche ?

La dysplasie de la hanche est également une maladie génétique et apparaît le plus souvent chez les gros chats. On la retrouve chez le Main Coon et le Persan. Il est donc conseillé aux propriétaires de ces chats de race de collaborer très étroitement avec le vétérinaire pour contrôler l’évolution de laxité des hanches de l’animal. Les éleveurs sont également amenés à ce sujet à bien étudier le pedigree des chats qu’ils choisissent pour une saillie afin de limiter les naissances de chatons handicapés.

 

Comment diagnostiquer et soigner la dysplasie de la hanche du chat ?

Le rôle du vétérinaire en amont

Dès le troisième mois de la vie d’un chaton, le vétérinaire, par des manipulations du bassin et des hanches, peut détecter un début de dysplasie. Une radiographie réalisée sous anesthésie générale permet une meilleure observation des hanches en position totalement relâchée. Lorsque la dysplasie est détectée tôt, il est possible d’effectuer des corrections chirurgicales qui diminuent sensiblement le handicap par la suite.

L’importance de l’hygiène de vie

Le régime alimentaire peut s’avérer une méthode efficace pour prévenir la dysplasie chez des races de chat à risque : des croquettes félines sont spécialement conçues pour pallier aux faiblesses osseuses et musculaires. Pour des dysplasies déjà installées, les traitements sont similaires à ceux de l’arthrose et reposent essentiellement sur des anti-inflammatoires pour limiter la douleur. Des compléments alimentaires pour chat, du CBD pour chat ainsi que des médecines douces telles la phytothérapie ou l’ostéopathie peuvent aussi adoucir la souffrance de l’animal. Enfin, une réorganisation de l’espace d’alimentation et de repos permet de limiter les positions douloureuses à votre chat.

 

 

Dysplasie chat

 

 

Les informations et produits présentés sur ce site ne sont pas destinés à un usage médical. Demandez toujours conseil à un vétérinaire pour toute question relative à un problème de santé de votre animal.