Le beagle est une race de chien assez prisée

Beagle : ce qu’il faut savoir pour assurer le bien-être animal


Beagle : 3 éléments à prendre en compte

L’étape du chiot

Le beagle appartient aux races de chiens de chasse*. Il aime se dépenser et est très réactif aux odeurs. Chez le chiot, ses caractéristiques sont décuplées et nécessitent, de la part du propriétaire, beaucoup d’attention, de tolérance et d’assertivité pour répondre au bien-être animal. Un maître non préparé peut rapidement se sentir dépassé.

L’activité physique en première ligne

Avoir un beagle chez soi impose un rythme de vie assez dynamique. Ce chien doit se dépenser, produire des hormones et évacuer des phéromones en plein air. Alors, réservez-vous quotidiennement des plages horaires pour enfiler vos baskets et partir à l’aventure avec votre nouvel ami. Si vous êtes d’un naturel plutôt pantouflard, il est préférable d’envisager l’acquisition d’une race plus sédentaire.

Un animal à longue espérance de vie

Le beagle vit en moyenne 15 ans, ce qui, pour son propriétaire, représente un scénario d’existence susceptible d’évoluer. Il importe de se projeter dans d'éventuelles évolutions familiales ou professionnelles (couple, enfants, déménagements) avant de se décider à acquérir un chien de cette race. Surtout que le beagle peut être très affecté psychologiquement, physiquement comme affectivement par le bouleversement de son quotidien**

 

Comment gérer le Beagle, l’habitation et le bien-être animal ?

Petit logement : grandes sorties

Vous habitez dans un deux-pièces et êtes l’heureux propriétaire d’un beagle ?  Heureusement, les villes développent de plus en plus de parcs ou squares qui aménagent des zones closes réservées aux chiens pour qu’ils puissent se dépenser en toute sécurité. N’hésitez pas à proposer à votre chien des activités sportives***. L’agility-dog défoule et prévient les douleurs articulaires et douleurs musculaires dues à la sédentarité. Le canicross qui consiste en une course de vitesse en binôme maître/chien et le frisbee ont aussi beaucoup de succès.

L’importance des jouets d’intérieurs et du mobilier amovible

Pour que la vie à la maison reste sereine, cherchez à tromper l’ennui. Si votre beagle a la chance d’avoir accès à un grand espace intérieur ainsi qu’à un jardin conséquent, n’hésitez pas à lui aménager des « défouloirs ». Dans les petits espaces, on multiplie les jouets sensoriels comme les os tressés, sonores ou rebondissants, et on préfère des meubles facilement déplaçables. Ainsi, en quelques minutes, voici une aire de jeu improvisée selon les besoins du moment.

Une discipline de fer

À l’intérieur, le beagle doit savoir respecter au maximum le rythme de son propriétaire. En retour, les horaires des sorties pour les besoins physiques ainsi que l’organisation des temps et zones de repas doivent être suivies scrupuleusement par le maître, pour éviter tous dégâts malencontreux.

Pour optimiser au maximum la vie commune, pourquoi ne pas revenir régulièrement à de petites séances de renforcement positif pour réaffirmer le dressage ?

On veille aussi à ne pas laisser de nourriture ou d’objets fragiles ou dangereux en apparence pour éviter les « gobages à la volée » qui peuvent se solder par des vomissements ou troubles digestifs.

 

CBD pour chiens

 

 

 

Les informations et produits présentés sur ce site ne sont pas destinés à un usage médical. Demandez toujours conseil à un vétérinaire pour toute question relative à un problème de santé de votre animal.