Traitement pour chien anti stress

Stress du chien : l’identifier, le prendre en main

L’empathie, intrinsèque au chien, l’envahit parfois à tel point qu’il ne peut que difficilement contrôler et absorber toutes les émotions qui l’entourent et fait naître en lui un sentiment d’insécurité et d’inconfort émotionnel. On parle alors de stress du chien.

  

Stress du chien : à quoi peut-on le reconnaître ?

Des réactions physiques qui font tilt

Le stress du chien peut d’abord se remarquer sur le corps de l’animal* : éruptions cutanées, perte de poil, plaques de peau sanguinolentes par endroit dues à un grattage excessif, extrême rigidité musculaire… Voici des illustrations très nettes d’une tension émotionnelle impossible à maîtriser. Ne les ignorez pas si vous les observez chez votre animal.

Des troubles physiologiques non négligeables

Le stress du chien peut également se manifester par un déséquilibre physiologique. Des troubles digestifs, des pertes d’appétit,  des vomissements voire des diarrhées résultent souvent d’une anxiété profonde de l’animal. Face à de telles situations, commencez, bien sûr, par vous interroger sur l’alimentation de votre animal, mais ne négligez pas l’aspect émotionnel du problème.

Des manifestations comportementales qui interpellent

Le stress du chien peut enfin se manifester par des comportements à relever : léchage de pattes répété (pouvant parfois même créer de graves lésions cutanées), salivation excessive, aboiements intempestifs, hyperactivité, réactions de violence ou de peur face à des événements banals de la vie, ou encore trouble de l’attention. Un chien qui tourne en rond en essayant d’attraper sa queue doit aussi alerter. Si votre chien présente ce type de symptômes, c’est peut-être qu’il vous communique un grand sentiment de mal-être.

 

Quelles démarches adopter en cas de stress du chien ?

Le vétérinaire : premier référent

Votre vétérinaire est la personne la plus à même d’évaluer la situation, de diagnostiquer, dans les cas extrêmes, une dépression chez votre animal et d’opter pour un traitement approprié si besoin**. Le consulter pour adoucir les douleurs physiques (dues aux grattages ou réactions cutanées de stress) est également plus que conseillé. Ce professionnel de santé peut enfin, en discutant avec les propriétaires de l’animal, faire prendre conscience à ces derniers d’une situation à changer dans la vie de leur chien.

La bienveillance du maître : une attitude clé

Le propriétaire d’un chien victime de stress est, cependant, la personne la mieux placée pour, progressivement, aider l’animal à reprendre suffisamment confiance en lui pour  maîtriser son angoisse. Sans pour autant le surprotéger, jouez avec votre chien, parlez-lui régulièrement en le regardant dans les yeux et en le caressant : voilà des attitudes dont le chien à besoin pour se sentir apaisé et en sécurité.

Médecines alternatives et compléments alimentaires : le grand plus

Ostéopathes et kinésithérapeutes peuvent, par leurs massages et actions sur des zones clé du corps de l’animal, lui permettre de se détendre. Cette relaxation apaise le chien mentalement, mais aussi physiquement, dans les cas de stress du chien liés à des maladies qui s’accompagnent de grandes douleurs. Les compléments alimentaires contenant du CBD sont également d’une grande aide pour calmer l’animal anxieux. Totalement dépourvu de THC, la substance récréative du cannabis, le CBD pour animaux*** est de plus en plus commercialisé sous forme d’huiles ou, pour les chiens, de friandises.

 

Anti-stress traitement pour chiens

 

 

 

Les informations et produits présentés sur ce site ne sont pas destinés à un usage médical. Demandez toujours conseil à un vétérinaire pour toute question relative à un problème de santé de votre animal.