chien en detresse

Mobilité du chien : adoptez les gestes qui sauvent

 Quand un chien est en détresse, il importe d’adopter les gestes qui sauvent.


Mobilité : un bobo ne doit pas devenir une blessure

 

Avez-vous pensé à la trousse de premier secours ?

Si, pendant une balade, votre chien s’accroche dans un barbelé, s’enfonce une épine dans les coussinets ou se tord une patte, êtes-vous capable de gérer la situation ? Pensez à toujours avoir de quoi faire un bandage et panser une plaie, une pince à épiler, quelques lingettes désinfectantes, un tire-tique, une paire de gants stériles pour manipuler l’animal blessé. Vous évitez ainsi des complications qui, par la suite, peuvent entraver à vie votre animal et sa mobilité.

 

Pouvoir réagir au quart de tour

Si les accidents sont difficiles à éviter, leurs conséquences néfastes pour la mobilité peuvent cependant être minimisées. Ainsi, pensez à tenir à jour les vaccins de base CHLRP. Un vaccin contre la piroplasmose est aussi à prendre en considération pour ceux qui affectionnent les balades en forêt. De même, toujours avoir le numéro de son vétérinaire dans sa liste de contacts, ainsi que celui des urgences vétérinaires peut vous orienter efficacement dans les décisions prises lors des premières minutes qui suivent un accident.

 

Détresse respiratoire : ayez les bons gestes

 

Que faire en cas d’étouffement ?

L’étouffement peut advenir après absorption d’éléments non comestibles pendant un repas, une promenade, un jeu... Si le temps manque, adoptez la manœuvre de Heimlich si vous avez un petit chien. Si votre chien est gros, allongez-le sur le côté, entourez-le de vos bras afin de lui toucher le ventre, appliquez vos paumes sur le sternum et remontez fermement vers l’abdomen 5 fois afin d’éjecter l’objet.

 

Détresse respiratoire : adopter la position du sphinx

En cas de crise cardiaque, le cœur de l’animal s’arrête purement de battre. La seule solution est alors celle des urgences vétérinaires. Si cependant l’animal respire toujours et que rien ne semble obstruer sa gueule, mettez votre chien sur le ventre, les pattes de devant allongées vers l’avant, celles de derrière repliées***. Ouvrez les fenêtres et faites des courants d’air pour lui permettre de se calmer progressivement en attendant les secours.

 

Mon chien est inconscient : que faire ?

 

Mettre l’animal en sécurité

Si vous retrouvez votre animal allongé et les yeux fermés, commencez par vérifier son degré de conscience. Parlez-lui, claquez des mains près de son oreille, touchez-le au niveau des coussinets. S’il ne réagit pas, il importe de le protéger jusqu’à l’arrivée des secours. Allongez-le sur le côté droit en lui posant délicatement la tête sur le sol. Vérifiez ensuite qu’il respire. Si la poitrine bouge, il importe de le surveiller de cette dernière jusqu’à l’arrivée des secours.

 

Procéder à une réanimation cardio-pulmonaire

Si vous n’observez aucun mouvement de poitrine, le massage cardiaque s’impose. Ouvrez d’abord la gueule du chien et tirez-lui 3 fois la langue. Si ces gestes n’apportent aucune réaction, soufflez-lui dans la gueule ou dans la truffe 4 fois. Si aucune réaction, mettez vos paumes sous la patte avant gauche du chien allongé et effectuez 30 compressions à une vitesse d’environ 150 compressions par minute. Insufflez ensuite 2 fois de l’air à l’animal et recommencez l’opération pendant 2 minutes. Ce procédé nécessite bien sûr beaucoup d’entraînement pour être efficace. Il est donc conseillé aux propriétaires d’animaux de suivre une formation de premier secours.

 

CBD chien

 

Les informations et produits présentés sur ce site ne sont pas destinés à un usage médical. Demandez toujours conseil à un vétérinaire pour toute question relative à un problème de santé de votre animal.